Je viens de découvrir un nouveau plugiciel audio assez merveilleux. Ça s’appelle Monofilter de la compagnie Nugen. La fonction est assez simple, mais ça peut changer la qualité d’un mix et/ou d’un mastering drastiquement.

Explications.

Dans un mix stéréo il y a du contenu en phase et du contenu hors phase. Pour faire ça court, le contenu hors phase peut l’être à différent degrés. Si exemple drastique, une information est hors phase de 180 degré cela veut dire que dans le canal de gauche et dans le canal de droite on retrouve la même information SAUF que, la polarité est complètement l’inverse pour chaque canal. Allez voir la figure 2 de cet article. Si on additionne les 2 canaux, l’information s’annule et l’instrument qui était hors-phase disparait de l’univers.

Avoir de l’information hors phase sur un mix final n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Même que ça peut être franchement amusant. Tout dépend de quel type d’information il s’agit, idéalement ça doit être pour des pistes secondaires. C’est la raison pourquoi il est important de tester un mix en mono au cours du travail. Si la voix ou la batterie disparaît une fois en mono c’est que le mix est à réviser.

Alors, revenons à mon plugiciel spécial que je teste présentement. Pour que le mix d’une chanson apparaisse soutenu, solide et défini, il est important, entre autre chose, de minimiser le contenu stéréo et hors phase dans les basses fréquences. C’est exactement ce que le “monofilter” permet de faire, rapidement et précisément. Ce processus peut changer l’efficacité d’un mix.

À noter que pour les disques vinyls le technicien de mastering doit enlever le contenu hors phase ou stéréo dans les basses fréquences car le support ne permet tout simplement pas de reproduire ce type d’information. Peut être une des caractéristiques de plus qu’on aime à propos du vinyl.