Faire du mixage sans traitement acoustique, c’est comme faire de la cuisine sans four.  C’est possible, mais c’est loin d’être optimal.  C’est pourquoi, en plus des panneaux acoustiques déjà présents dans mon espace de travail, j’ai rajouté des “bass trap” géantes, communément appelées “superchunk” dans les forums de geek de l’audio.  Ça consiste à mettre une énorme quantité de mousse acoustique dans les coins derrière les haut-parleurs, du plancher au plafond.

Étant plutôt orienté vers la création d’information que de matière, j’ai eu recours à l’expérience et aux connaissances d’un ami.

Donc.
Étape 1 : Calcul et achat du matériel.
Ça prendre de la mousse acoustique, du bois, du tissus.

 

Étape 2 : Couper tout ce qui doit être coupé.

Les bouts de bois, le petit carton pour soutenir, les mou-mousses, pas les doigts.

 

Étape 3 : Assembler tout ça dans le bonheur.

Oui, la mousse pique les mains, et le visage quand on se gratte la face en travaillant…

 


Étape 4 : Mettre le tissus qui recouvre tout ça et apprécier la différence.

 

Résultat?
Le son est beaucoup plus défini, les basses plus claires (moins de résonnance).  On élimine un peu plus l’influence de la pièce sur le son qu’on perçoit lors du travail de mixage.  C’est ce qu’on cherche en traitement acoustique, j’en parlerai plus ultérieurement.