Un petit truc de mixage avant de partir dans les bois pour Noël?
C’est une technique tellement efficace que j’ai même pensé le garder pour moi tout seul…
Mais, comme j’aime trop partager la connaissance, le voici donc ce truc!
Ça concerne les “panning”, alors pas besoin d’acheter de bébelles neuves.
C’est tout simple, mais oh combien efficace.
Normalement, vous avez appris à placer les divers instruments dans le panorama lors de la construction du mix préliminaire (rough mix). C’est-à-dire, au début du processus de mixage, avant même de placer des effets. C’est ce que j’enseignais lors de mes formations jusqu’à tout récemment et c’est ce qu’on lit sur la plupart des livres et blogs sur le sujet.
Maintenant, je vous dis : retenez vous le plus longtemps possible!!!
Gardez tous les instruments au centre jusqu’à ce que vous arriviez à un mix solide, clair et détaillé. Lorsque vous êtes satisfait de votre mix, placez les instruments dans le panorama stéréo et appréciez l’ouverture, la définition que cela procure.
En bref, il s’agit de vous servir de la monophonie comme d’une contrainte supplémentaire qui vous obligera à travailler plus fort pour découper les fréquences et gérer les conflits de dynamique entre les divers instruments. À la toute fin, vous allez établir la stéréophonie qui va servir à bonifier votre mix mono déjà excellent. Évidemment vous aurez à rééquilibrer quelque peu les volumes pour compenser les légers changements de balance dû aux panning.
C’est tout!
Essayez ce truc lors de vos prochains mix et vous m’en donnerai des nouvelles.

**AJOUT

Quand vous écoutez en mono sur deux moniteurs il se forme une image centrale monophonique que l’on nomme “image fantôme”.  L’image monophonique est alors une reconstitution virtuelle qui tient du fait que vos deux moniteurs jouent les mêmes sons au même moment.  Ça peut fonctionner pour travailler en mono, mais il y a beaucoup mieux!

Suite à la publication de cet article, un ami sur facebook m’a recommandé d’essayer la monophonie à un seul moniteur.  Bref, la véritable monophonie.  C’est quelque chose que je faisais déjà avec mon petit “shitbox” Avantone.  Cependant, avec le Avantone on couvre une tout petit spectre de fréquences (mids).  À part la gestion des niveaux sonores à l’intérieur d’un mix ces petits hauts-parleurs ne donnent pas beaucoup d’information concernant les fréquences et les dynamiques.

J’ai donc essayé avec un seul Focal Twin 6 (moniteurs principaux) qui couvre l’entièreté du spectre et je dois dire que j’apprécie énormément cette technique qui fait maintenant partie de ma boîte à outils.  Les basses sont plus définies, les micro-dynamiques également.  Les instruments sont plus facile à égaliser/compresser.  La voix se place comme un charme.  Tout ce qui concerne l’information centrale dans le mix sera plus défini car elle provient d’une seule source, pas de conflits.

Bref, essayez ça!  On s’en reparle.

Vous appréciez mes articles?  Ayons une meilleure connexion.  Abonnez vous à ma liste d’envoi pour recevoir les articles directement dans votre boîte courriel.  Pas de SPAM, juste de l’information et de nouvelles connaissances.