Bonjour.
je poste plus régulièrement sur les réseaux sociaux que sur mon blog par les temps qui courent.  Si vous n’êtes pas abonné à mon fil Facebook vous passez à côté de quelques petits trucs que je partage quand il me vient un “flash”.  Je les reproduit ici pour ceux que ça peut intéresser.

**

Égalisation des basses
Pour un registre des basses clair et défini.
Identifier toutes les notes de basses de la chanson. Dans ce cas ci par exemple : Re-La-Do-Fa. Sortir les fréquences fondamentales relié à ces notes dans ce 36.7 Hz – 55 Hz – 65.4 Hz – 43.7 Hz.

Faire des coupes chirurgicales (notch) sur les instruments qui pourraient compétitionner dans ce même registre. Comme par exemple ici, j’applique cet EQ sur le groupe de Drum.

**

Réenregistrer pour un son plus doux et naturel

Je viens d’essayer une petite passe que j’avais lu quelque part.
J’avais un clavier enregistré “line-in”, je l’ai fait joué sur mes moniteurs de studio et j’ai réenregistré avec un microphone.
Ça adouci beaucoup le son et j’ai décidé de garder seulement la piste réenregistrée.

Très bon truc pour bonifier des sources un peu “froides” si vous voulez mon avis.

**
Un de-esser au mastering
 

Pour créer un enregistrement qu’on peut écouter à haut volume sans devenir agressant. Compresser légèrement le registre 2000-3000 Hz pour ramasser les crêtes qui viennent gratter le fond des oreilles! émoticône smile
Un bon plugin de de-esser peut faire le boulot à merveille. Compresser idéalement 1-2 dB une qui s’active une fois de temps en temps.

**
Un limiteur au mixage
 
Un limiteur sur des pistes individuelles pour retenir dynamiquement les éléments moins importants afin de limiter la confusion dans l’utilisation de la gamme dynamique.
**
La musique c’est mathématique (reverb)
Oké ça l’air plate un peu comme concept, mais je viens d’écouter ça et de faire des tests. Ça fait réellement une différence de calculer mathématiquement les pré-délais de reverb. Et vous? vous utiliser la calculatrice lorsque vous mixez?
**
Évidence
L’automatisation est ton ami.
**
La balloune 

Comme vous savez, c’est bien de couper les basses fréquences inutiles parfois.

Mais je vous suggère fortement de vous amuser avec le facteur Q au point de coupure (la balloune) pour simuler les basses perdues.
Toujours effectuer cette tâche en contexte (c’est à dire en écoutant l’ensemble du mix).

 

C’est tout.
Pour avoir tout ce genre d’information plus rapidement, je vous invite à me suivre sur Facebook.
Aussi, j’interviens régulièrement sur ce groupe nommé Faire du bruit.  Inscrivez vous pour apprendre plein de chose et poser vos questions à des professionnels.